Retour

DIAGNOSTIC GAZ ET ÉLECTRICITÉ EN LOCATION : QUELLES CONSÉQUENCES POUR LES DIAGNOSTIQUEURS ?

189_photo_article.jpg

De nouveaux marchés
Le carnet de commandes des diagnostiqueurs immobiliers devrait connaître un pic en cette fin d’année avec l’arrivée de deux nouvelles obligations dans le marché du locatif : les états des installations intérieures de gaz et d’électricité à réaliser pour le 1er juillet 2017 pour les installations de plus de 15 ans pour les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire est antérieur au 1er janvier 1975. 
 

Le locatif  : un marché deux fois plus important que la vente
Quel que soit le logement mis en location (avant 1975 ou pas), le potentiel de ce nouveau marché est important. En effet, selon l’Insee, en 2014, le parc immobilier français comprenait 39,3% de locataires, dont 17,4% dans le secteur social. Le marché est donc important et représente plus de 860 000 logements concernés par les états des installations intérieures de gaz et d’électricité avec chaque année, pas moins de 1 700 000 baux signé, soit un marché deux fois plus important que celui de la vente. 
 

Ce qu’il faut retenir ?  
Si techniquement et d’un point de vue formel, rien ne change (si ce n’est l’obligation d’accréditation et de formation), les diagnostiqueurs auront sans aucun doute une augmentation importante de leur charge de travail, nécessitant, de fait une anticipation des prescripteurs. 

 

Publié le 13 Octobre 2016

Retour

Un diagnostiqueur immobilier proche de chez vous

150 diagnostiqueurs
en France

250 000 diagnostics réalisés
en 2018

Trouver votre diagnostiqueur