Retour

Diagnostic termites

Le diagnostic termites préalable à la vente, la location ou les travaux d’un bien immobilier à usage d’habitation est requis dans certaines zones à risques. Un diagnostic Etat parasitaire peut lui être adjoint, sans toutefois lui être substitué. Les diagnostiqueurs immobiliers du réseau BC2E possèdent l’expertise et les certifications nécessaires pour réaliser l’état relatif à la présence de termites de votre logement.


Diagnostic termites et diagnostic Etat parasitaire

Le diagnostic termites, ou état relatif à la présence de termites, a pour but de renseigner l’acquéreur, dans le cadre d’une vente, sur la présence éventuelle de termites au sein du bien immobilier. En tant qu’insectes xylophages, les termites se nourrissent de cellulose (bois, carton, papier…). Elles peuvent à ce titre générer des dégâts importants en dégradant planchers, poutres, charpentes et revêtements du logement : effondrements, court-circuit dans les canalisations électriques…


La réalisation du contrôle termites par des experts certifiés doit se faire à l’initiative du vendeur. En vertu des articles L271-4 à L271-6 du Code de la construction et de l’habitation, le diagnostic immobilier dressé à cette occasion doit être versé au Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) annexé à la promesse ou, à défaut, à l'acte de vente.


Un diagnostic Etat parasitaire complémentaire peut être demandé afin d’étendre le champ d’investigation du diagnostic termites. Cet état parasite porte en effet sur la présence d’insectes et de larves d’insectes xylophages (diagnostic capricorne…) ainsi que sur la présence de champignons lignivores (diagnostic mérule…).


En raison des vices cachés et risques potentiels générés par une présence parasitaire, tout diagnostic termites location, diagnostic termites avant travaux et diagnostic termites avant démolition sont requis dans les zones à risques recensées.


Votre diagnostic termites obligatoire en questions


Quels sont les biens immobiliers concernés par le diagnostic termites ?

Le diagnostic immobilier termites concerne tout bien immobilier à usage d’habitation situé dans une zone déclarée par arrêté préfectoral comme infestée par les termites ou comportant un risque d’infection à court terme. Afin de connaître les zones d’infection concernées, il est conseillé de consulter la préfecture ou la mairie de la commune où est situé le bien immobilier.

Bien que n’étant pas obligatoire, le diagnostic d’Etat parasitaire est conseillé dans ces zones à risques


Quelle est la méthodologie du diagnostic termites ?

Le contrôle relatif à la présence termites porte sur les maisons individuelles ainsi que sur les parties privatives des lots de copropriétés des immeubles collectifs, y compris à l’extérieur du bien.

Le diagnostiqueur termites procède à un constat visuel, sans destruction ni démontage des structures du logement, ainsi qu’à un constat mécanique par poinçonnement, afin de tester la texture des boiseries. Il contrôle en outre les abords du bien immobilier ainsi que les cheminements potentiels des termites.

Le rapport doit aussi bien mentionner les parties visitées que celles non visitées, souvent par manque d’accessibilité, du bien immobilier. En cas de parties infestées ou ayant été infestées par les termites, le propriétaire du bien doit adresser à la mairie une copie du diagnostic par lettre recommandée avec avis de réception. Il doit en outre faire réaliser des travaux d’éradication ou prendre des mesures préventives en s’adressant à un professionnel.


Quelle est la méthodologie du diagnostic termites ?

Le diagnostic termites a une durée de validité de 6 mois, liée au cycle de reproduction rapide du parasite. Il doit être renouvelé si cette période de 6 mois est révolue le jour de la signature de la promesse ou de l'acte de vente.

Retour

Un diagnostiqueur proche de chez vous

150 diagnostiqueurs
en France

250 000 diagnostics réalisés
en 2018

Trouver votre diagnostiqueur