Retour

Evaluer la performance énergétique d’un logement ne vaut pas DPE

De plus en plus d’outils d’aide à l’évaluation de la performance énergétique du logement font leur apparition en ligne. Il s’agit de remplir quelques informations sur le logement et quiconque peut accéder à l’étiquette énergie de son logement. Mais attention ces résultats sont souvent imprécis et n’ont pas la valeur d’un DPE.

 

Il existe deux méthodes de calcul pour la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique : la méthode 3CL -DPE et la méthode basée sur les factures de consommation du logement.

 

Quelle que soit la méthode utilisée, le diagnostiqueur ou le professionnel certifié doit obligatoirement utiliser un logiciel de calcul validé par le ministère. Une fois réalisé, chaque DPE est envoyé à l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour être validé.

 

Afin d’améliorer la qualité des rapports de DPE, le gouvernement a accentué la règlementation autour de ce diagnostic. Avant, l’étiquette d’un même logement pouvait varier très largement d’un diagnostic à l’autre. Désormais avec des méthodes de calculs et des logiciels certifiés, ce n’est plus le cas.

 

Par ailleurs, le rapport de diagnostic de performance énergétique comporte les cas échéant des préconisations de travaux. Réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique de son logement peut être couteux, et ne se fait pas à la légère.

 

Si les outils d’aide à l’évaluation de la performance énergétique d’un logement peuvent donner une vague idée de son étiquette énergie, ils n’ont aucune valeur règlementaire et ne prémunissent pas d’un avis professionnel avant travaux.

Retour

Un diagnostiqueur immobilier proche de chez vous

150 diagnostiqueurs
en France

250 000 diagnostics réalisés
en 2018

Trouver votre diagnostiqueur