Retour

LE CITE S’OUVRE AUX FRAIS D’AUDIT POUR SA DERNIÈRE ANNÉE D’APPLICATION

237_photo_article.jpg

Le gouvernement a programmé pour 2019 la suppression du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Créée en 2014 et successeur du CIDD, cette aide fiscale sera remplacée par une prime versée à l’achèvement des travaux, qui devrait concerner exclusivement les personnes les plus modestes.

En 2018, pour sa dernière année d’application, le CITE connaîtra quelques changements visant à recentrer l’aide sur les opérations les plus efficaces en termes d’économie d’énergie, tels que les travaux d’isolation des combles et le changement de chaudière. Si la question n’est pas encore tranchée, le crédit d’impôt en faveur des portes d’entrée, fenêtres et volets isolants pourrait être supprimé. En cause, selon le ministère de la Transition écologique, la constatation de certaines pratiques qui détourneraient le crédit d’impôt en faveur du confort phonique ou de sécurité.
 

En matière d'équipements de chauffage et de fourniture d'eau chaude sanitaire, la chaleur renouvelable (bois, biomasse, géothermie, pompes à chaleur, solaire thermique, réseau de chaleur) sera mise au centre du dispositif. Les chaudières gaz à condensation en feront également partie.
 

Les frais d’audit pourront bénéficier du CITE
Au delà de ces restrictions, le CITE s'ouvrira aux frais d'audit et d’accompagnement afin que les contribuables puissent recourir plus facilement à des conseils jugés indispensables pour optimiser la performance énergétique du logement. Les prestations de raccordement aux réseaux collectifs de chaleur (et non pas uniquement les dispositifs techniques de branchement) seront également prises en charge afin de soutenir le développement de ce secteur.

 

Publié le 25 Octobre 2017

Retour

Un diagnostiqueur immobilier proche de chez vous

150 diagnostiqueurs
en France

250 000 diagnostics réalisés
en 2018

Trouver votre diagnostiqueur