Retour

SÉCURITÉ INCENDIE: ENCORE 12% DES FRANÇAIS NON ÉQUIPÉS !

Selon une étude menée en février 2016 par Nest et Opinion Way, auprès d’un millier de personnes sur les équipements de détecteur de fumée, le bilan de leur utilisation reste mitigé. Pour mémoire, La loi Morange relative à l'installation d'au moins un détecteur de fumée dans chaque logement précise les conditions auxquelles doivent répondre ces appareils. Tout foyer français doit ainsi avoir installé au minimum un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015.
Les exigences concernant les caractéristiques du détecteur de fumée obligatoire sont posées par la norme EN 14604

Les résultats de l’enquête montrent que 88% des foyers seraient équipés, avec pas moins de la moitié des foyers dans les 12 derniers mois. Preuve que ce dispositif est utile : 7% des personnes équipées ont été alertées d’un déclenchement d'un incendie réel au cours des 12 derniers mois et 37% d’entre elles ont le sentiment d’être “plus” en sécurité. A l’inverse, plus d’un tiers des personnes interrogées ont subi des fausses alertes allant jusqu’à retirer les piles de leur détecteur pour 28% du panel, voire désinstaller leur alarme pour 23%, laissant ainsi les foyers sans protection.

Une obligation qui impacte peu les procédures à respecter

Voyant cette obligation comme une contrainte, les Français ont minimisé leurs investissements, en achetant des appareils à moins de 20 euros pour 49% des répondants. Par ailleurs, un grand nombre de Français ont des difficultés à adhérer à certains principes de base en matière de sécurité incendie. Seul un tiers des répondants équipés d'un détecteur testent les piles (34%) ou leur alarme (32%) une fois par mois, selon la fréquence recommandée par les experts.

Au-delà même de l'appareillage, un tiers des sondés confient ne pas savoir quels gestes suivre en cas de déclenchement d’incendie. Pour preuve, seuls 11% des sondés respecteraient la conduite recommandée, à savoir quitter immédiatement son domicile.

Que faut-il retenir ?

Cette étude démontre que tous les foyers ne se sont pas mis au norme et que le simple fait de posséder un équipement de détection de fumée ne suffit pas à garantir la protection des habitants et du bien. Il semble que la prise en main de l’appareillage ne soit pas si évident, pas plus que les premiers gestes à avoir en cas d’incendie.

 

Publié le 25 Mars 2016

Retour

Un diagnostiqueur immobilier proche de chez vous

150 diagnostiqueurs
en France

250 000 diagnostics réalisés
en 2018

Trouver votre diagnostiqueur